LA JEUNE HÉLÈNE

 

 

Paroles: hortense michaud-lalanne  

 

   Musique: florence khoriaty

 

Tous droits réservés.

 

                    HISTORIQUE:

 

Fin décembre 1610, Hélène Boullé rencontre Samuel de Champlain devant deux notaires .


Elle a presque 12 ans, il en a 40.

 

Elle est protestante et riche, il est catholique et désargenté.


Le fondateur de Québec gagne à peine 200 livres par an, même s'il a déjà fait 5 aller-retours entre l'Europe et l'Amérique. Parce que les profits de la traite des fourrures rentrent moins vite que prévu, son patron somme Champlain d’investir dans l'entreprise qui finance Québec.


Mais où donc ce vieux navigateur mal payé peut-il trouver une forte somme ? En épousant Hélène dont la dot vaut 6000 livres - 30 fois les émoluments de Champlain!

Belle occasion de revenir sur l'évolution des valeurs familiales et du sort réservé aux femmes….

 

 

 Scène 1 - Devant le rideau fermé

 

 

Le chœur (depuis les coulisses):

 «Memini*, oui, memini!», dit la Muse de l’Histoire,

Répétant son répertoire, teinté de rose et de noir;

Elle nous en a tant fait, oui nous en a tant fait voir.

 

Memini! Oui c’est parti…

La voici, oui la voici:

Fille aînée de la Mémoire,

Clio, Muse de l’Histoire!

 

Clio

Memini, chers amis,

Champlain eut bien des ennuis,

Memini, memini,

Grâce aux femm’s il s’en sortit!

 

Pour voguer vers les aventures,

Suffit pas d’avoir la couenn’ dure:

En spéculant sur les fourrures,

Parfois on se cass’ la figure!

 

 

Sachez que les deux mamell’s de Québec

Fur’nt les dots d’Hélène et d’Henriette;

Sans ell’s, sans ell’s, avouons-le tout net,

Aujourd’hui on dirait Kwaybec!

 

Memini, memini,

Kwaybec, comm’ dis’nt les Yankis,

Memini, chers amis,

Serait-c’ tant mieux ou tant pis?

 

Il serait grand temps que nous appellions

Les vraies choses par leur vrai nom,

Nous le ferons, oui, nous vous le jurons,

Sur la bouche de nos canons.

 

Memini, chers amis,

Transportons-nous à Paris,

Au Paris de Sully,

D’la reine Marie, veuv’ d’Henri…

 

 

_______

·          Memini signifie «Je me souviens» en latin

 

 

 

 

Scène 2.  (Paris, chez les Boullé - décembre 1610)

 

Présentation de Samuel (40 ans) à Hélène (presque 12 ans). Le contrat stipule que la co-habitation ne peut avoir lieu avant deux ans et qu'Hélène abandonnera le calvinisme de sa famille pour devenir catholique. Le Sieur de Monts, patron de Champlain, et ses associés sont présents; ils ont signé le contrat comme témoins.

 

 

Marguerite et Nicolas Boullé

Ma fille, voici l’élu que nous t’offrons pour époux,

Ma fille, voici l’élu que nous t’ach’tons pour époux,

Roi du castor et des peltries

Il te fera un chaud mari;

On n’attend plus que les notaires, leur plum’ d’oie et leur encrier.

 

Le Sieur De Monts nous dit qu’il a très bonne réputation,

À part certains défauts qu’on tolère en navigation,

Mais à son âge on s‘assagit,

   Il te fera un bon mari;

On n’attend plus que les notaires, leur plum’ d’oie et leur encrier.

 

Dix fois il traversa l’océan courageusement

Il doit repartir au loin dès la venue du printemps

Capitain’ bonhomme et hardi

Il te fera un fier mari;

On n’attend plus que les notaires, leur plum’ d’oie et leur encrier.

 

Il est entendu que tu n’iras pas en Amérique

Avant d’avoir maîtrisé tous les mystèr’s catholiques,

Eu égard à ses rich’s promesses

Ton mari vaut bien une messe;

Enfin arrivent les notaires avec leur plume et leur encrier!

 

Hélène (en aparte pendant qu’un notaire mime la lecture du contrat),

Comment osent-ils, Seigneur, au nom du Père et du Fils,

Comment osent-ils me demander un tel sacrifice?

Pour moi, il ne vaut qu’une messe

De Requiem, je le confesse!

Je devrais griffer ces notaires et leur fair’ boire leur encrier!

 

Hélène

Six mill’ livr’s de dot

- Généreus’ cagnotte! -,

Six mill’ livr’s de dot,

Pour qu’un homm’ de cet âge

Me demande en mariage?

Six mill’ livr’s, vraiment,

 

Qu’il ramasse au passage

Six mill’ livr’s, vraiment,

Ça dépasse l‘entendement!

Six mill’ livr’s de dot,

Qui s’y piqu’ s’y frotte!

 

Six mill’ livr’s, pas moins,

C’est le prix de sa main,

Et de plus il faudra,

Mêm’ si j’ne touche rien

Que j’abjure ma foi!

Eh bien, voilà de quoi,

Six mille fois au moins,

Haïr la bienséance

Et maudir’ l’obéissance!

Six mill’ livres de dot,

Qui s’y piqu’ s’y frotte!

 

 

Champlain (après avoir signé)

Le monde rapetisse,

En passant par le Nord

Les trajets raccourcissent,   

Et le temps, c’est de l’or!

 

 

En passant par le Nord, le monde rapetisse:

Je vois déjà Québec, sur la rout’ des épices.

Le fret venu d’Asie sera tout bénéfice;

Le Maure et l’Espagnol en auront la jaunisse!

 

La porcelaine fine

Que l’on fait cuire en Chine,

La soie multicolore

Que filent les Chinois,

Seront taxés au port

Pour le profit du Roy

Et nous, de la Marine,

Finirons cousus d’or!

 

La mondialisation,

J’en ai la conviction,

Fera de nous les rois

Du négoce et de l’or.

Seul l’embarras du choix

Freinera nos transports!

Quelle noble passion

Que la chasse au trésor!

 

Hélène

Dieu, que j’ai toujours prié en français,

Comment te parler latin désormais?

Moi qui ouvre ma Bible chaque jour,

Pourquoi donc me priver de son secours?

 

Saine d’esprit, saine de corps,

Je ne puis signer sans remords.

Le coeur va me manquer, j’hésite encore…

Vraiment, je ne puis signer sans remords.

 

Leur vierge-mère et leurs pseudo-reliques

Sont les idol’s des pauvres catholiques;

Les calvinist’s font de meilleurs chrétiens

Et, parmi eux, il y a moins d’assassins.*

 

Je vais signer, mais j’ai grand peur,

Dieu pourrait me punir de mort;

Je vais signer, mais c‘est à contrecoeur,

Pourvu que Dieu ne m’en veuill’ pas trop fort!

 

Marguerite et Nicolas

C’est le curé de Saint-Germain**

Qui bénira les vœux demain.

 

Hélène (entre les dents)

Un mariage sans badinage

Puis alors Monsieur: Bon voyage!

Ici, j’attendrai (je vivrai) mon veuvage

Avec ce qu’il faut de courage…

 

Champlain

J’entends mal votre doux ramage

L’oreille durcit à mon âge

 

Marguerite et Nicolas fortissimo

Le curé de Saint-Germain

Bénira les vœux demain!

 

 

________* Hélène a les convictions sans nuances que les jeunes ont souvent en matière de religion. Élevée dans un milieu calviniste on lui a souvent raconté comment un moine dominicain a fait un attentat suicide en 1589 et a réussi à assassiner le roi de France Henri III. Le roi suivant, Henri IV, vient en mai 1610 d’être, lui aussi, assassiné par un illuminé catholique. En vérité, il y a de la violence des deux côtés, mais comme en France les catholiques sont plus nombreux et plus puissants, ils ont effectivement plus d’assassins dans leurs rangs. On peut dire le contraire de plusieurs pays protestants.

**Église paroissiale de la famille royale

 

 

Champlain

J’y serai de bon matin

Saint-Germain, ce n’est pas rien!

 

Hélène

Croient-ils vraiment que j’oublie

Qu’à la Saint-Barthélémy

Les cloches de son clocher

Pour le massacre ont sonné?

 

Marguerite et Nicolas

Notaires, tâchez d’être là

Vous ne le regretterez pas

Comme aux noces de Cana

À flot, le vin coulera!

 

Hélène

Dans votre noce papiste***

Mon cœur aura le vin triste!

 

Champlain

Avant que l’année finisse

Il est temps que j’investisse!

 

Notaires

La dot sera en bonn’s mains,

Certes, en très bonnes mains.

Épongez votre chagrin,

Futur’ Madam’ de Champlain:

Le ciel accroîtra vos biens

Au centuple à tout le moins!

 

Tous

Nous nous lèverons demain

Demain de très bon matin

Pour qu’à l’églis’ Saint-Germain

Les liens se resserrent enfin,

Pour qu’à l’églis’ Saint-Germain,

La boucle se boucle enfin.

 

À demain, oui, à demain,

À l’église Saint-Germain.

 

 

 

 

Fin

________***Hélène a si bien changé d’idée avec le temps qu’elle est devenue Ursuline et qu’elle a fondé le couvent des Ursulines de Meaux!